De ses formations artistiques et plastiques à l’Ecole des Beaux-arts et à l’Université d’Art et d’Archéologie de Lyon, Anne Quintin a su tirer le plus essentiel de l’enseignement reçu : la capacité à s’aventurer dans la création, à laisser vagabonder son imaginaire, puis à se concentrer sur la forme possible du devenir des rêves pour alors, à force de travail, de patience, d’attention, d’art, transformer la matière en symbole, et, dans un geste final, métamorphoser l’objet en une présence unique.

Après des années passées chez Swarovski à mettre en musique les créations des autres, cette passionnée, décide de ne se consacrer plus qu’à l’excellence de la création : en 2009, Anne part se former à l’art du bijou et du joyau à Lyon. Elle apprend le geste technique, le travail du métal, le sertissage...

Quand elle revient dans son Moulin du Lot, la grande aventure peut commencer : elle installe son atelier, engage sa première collection.

Anne Quintin fait parler le métal précieux, modèle ses formes, laisse l’outil faire ses traces et  sa main découper sa surface. Son travail compose entre plein et vide, lumière et ombre, équilibre et hasard des formes. Elle utilise exclusivement l’argent pour la fabrication de ses pièces uniques ou de ses petites séries. Son style est épuré, franc et profondément moderne.

De gamme en gamme, on se promène dans ses univers personnels : l’architecture et le design, les marques froides du patrimoine industriel se font complices du minéral et s’adoucissent en arrondis ; le végétal s’épanche et disloque le métal, l’écorce l’empreinte et le réchauffe quand les moussons d’Asie ou les réminiscences de l’exubérante Bali se font gouttes et perlent à fleur de ruines d’Angkor...

Au fil de ses créations, Anne nous fait voyager : porter un de ses bijoux, c’est porter une part du monde, une part de rêve, une réserve d’imaginaire qui, à chaque instant, nous nourrit âme et corps, tout en élégance....